Critique – Astérix Le Domaine des Dieux

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Astérix le domaine des dieux afficheFrance, Belgique : 2014
Titre original : –
Réalisateurs : Louis Clichy et Alexandre Astier
Scénario : Alexandre Astier, Jean-Rémi François, Philip LaZebnik
Avec les voix de : Roger Carel, Guillaume Briat, Lorànt Deutsch, Laurent Lafitte
Distribution : SND
Durée : 1h22
Genre : animation
Date de sortie : 26 novembre 2014

Note : 4/5

Le projet Astérix en 3D était guetté depuis le début de l’année où SND nous avait présenté les premières images de son projet, une superproduction française orchestrée par M6 Studio. Le Grand Rex ne s’y est pas trompé en le choisissant comme film de Noël avec sa Féerie des Eaux, le préférant au traditionnel Disney de fin d’année (Benoît Brisefer). Cocorico !
Synopsis : Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura  séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à des propriétaires romains. : « Le Domaine des Dieux  ». Nos amis gaulois résisteront ils à l’appât du gain et au confort romain ? Leur village deviendra-t-il une simple attraction touristique ? Astérix et Obélix vont tout faire pour contrecarrer les plans de César.
Astérix et le domaine des dieux
Le « Disney » de Noël
Les français ont du talent en animation. Du talent et des idées. Mais pas d’argent. Contrairement aux États-Unis, il n’existe pas dans notre pays de studio d’animation créant des films à temps plein et c’est vraiment dommage vu notre potentiel créatif (on citera simplement Ernest et Célestine). Astérix Le Domaine des Dieux s’inscrit dans cette tradition des projets ambitieux qui montrent tout le talent que les animateurs français peuvent déployer. Seul regret : la copie 3D du film n’était pas finalisée au moment de la projection, nous l’avons donc découvert en 2D classique. Bien dommage quand on pense que c’est un peu LA feature annoncée depuis le début, « le 1er Astérix en 3D », et la raison de son budget démentiel. Mais comme l’a expliqué Alexandre Astier après le film, il faut avant tout convaincre en 2D comme c’est dans ce format que seront faites la plupart des entrées, et la majorité du public n’étant pas équipés de télé 3D pour la sortie vidéo. La 3D n’est donc qu’un prétexte, nous validons cet argument. De toute façon même en 2D on se doute de la façon dont le relief va être exploité, de nombreux personnages et objets jaillissant contre l’écran et la profondeur de champs lors des scènes de poursuite en forêt. Astérix Le Domaine des Dieux est tout ce qu’on peut attendre d’un Astérix aussi bien au niveau des personnages, de l’humour (drôle et très référencé, le film est cartoon) et surtout il s’adresse à toute la famille. Les petits seront émerveillés et les plus grands auront un bon prétexte pour retomber en enfance. Gros plus, le film s’éloigne suffisamment de la BD qu’il adapte pour faire une vraie proposition de scénario et de mise en scène. Maintenant on espère que Louis Clichy et Alexandre Astier pourront développer leur propre histoire s’ils font une suite. Le voilà, le « Disney » de Noël.
Astérix et le domaine des dieux

Les +
+ L’humour
+ Les références
+ Pour toute la famille
+ Prise de distance avec la BD
+ Casting vocal
+ Tout l’esprit d’Astérix y est
Les –
– Animation un peu rigide
Share.

About Author

Leave A Reply