[Test DVD] Beauty & The Beast Saison 1

Beauty & The Beast est une adaptation (très) libre de la série éponyme diffusée dans les années 80. Bonne ou mauvaise idée que d’avoir voulu se tourner vers le passé pour créer cette série ? La réponse dans le coffret DVD de la première saison.
La série : 2/5
La difficulté de créer un remake est de trouver l’équilibre entre les éléments à garder de l’œuvre originale et la nouveauté à insuffler. Pour Beauty and The Beast, adaptation de la série du même nom avec Linda Hamilton (Terminator) et Ron Perlman (Hellboy), le choix a été radical : à l’exception des noms des deux protagonistes principaux, rien n’a été conservé. Pour autant la série ne fait pas preuve d’une grande originalité. Et c’est bien là son problème, sans être désagréable à suivre, Beauty & The Beast pêche par son manque flagrant d’ambition, des intrigues vues et revues et des dialogues à la platitude évidente.
Diffusée depuis 2012 sur la chaîne CW (chaîne américaine destinée à un public plutôt jeune), Beauty & The Beast suit les aventures de Catherine Chandler (Kristin Kreuk, Smallville, Chuck) détective à la police de New-York qui a choisi de rejoindre les forces de l’ordre suite au meurtre de sa mère dix ans plus tôt. Meurtre auquel elle a assisté et dont elle a réchappé grâce à l’intervention de Vincent (Jay Ryan, Neighbours, Top Of The Lake) une créature mi-homme, mi-monstre à la force surhumaine.
Une décennie plus tard, Catherine enquête sur le meurtre d’une jeune femme et découvre l’existence de Vincent – supposé mort -. Elle décide alors de travailler main dans la main avec lui afin de retrouver les assassins de sa mère. Très vite, elle découvre qu’une sombre organisation, Muirfield, est derrière la mort de Vanessa Chandler et la métamorphose de Vincent, résultat d’une expérience médicale de mutation génétique qui a mal tourné.
Conspiration, héroïne troublée, des je-t’aime-moi-non-plus à n’en plus finir entre les deux protagonistes…la liste des clichés alourdissant la série pourrait continuer encore et encore. Dommage car Beauty & The Beast marque le retour à la télé de Kristin « Lana Lang de Smallville » Kreuk dont le charme ravageur et le solide jeu d’acteur lui confèrent toute la légitimité nécessaire pour endosser le rôle parfois lourd d’héroïne principale. On ne peut guère en dire autant de son partenaire au charme inexistant et au jeu monotone. Pour autant, et défiant toute logique, l’alchimie entre les deux personnages est bien présente et sauve sans doute la série d’un naufrage certain.
Renouvelée pour une seconde saison à la rentrée 2013, Beauty & The Beast a été laissée en suspens, par la CW, sans annonce de retour en mars de cette année. Suite à la colère des fans, la chaîne a annoncé qu’elle diffuserait la suite des épisodes cet été. Ce qui ne laisse présager rien de bon quant à l’avenir de la série…

Le DVD : 2/5
Caractéristiques:
Audio – Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0).
Image – 1.78 :1.
Sous-titres – Français, Danois, Néerlandais, Finnois, Norvégien, Suédois, Anglais pour les malentendants.
Durée – 889 minutes.
Bonus:
– Rétrospective de la saison 1.
– Habiller la Belle.
– Créer la Bête.
– Scènes inédites.
– Bêtisier.
Éditeur – CBS Television studios/Paramount Pictures.

beauty and the beast dvd

Rien de bien original côté bonus. Si le bêtisier reste agréable à regarder, on passera sur la partie vestimentaire qui n’apporte pas une grande lumière sur la série. En revanche, la vision des acteurs et des deux créatrices sur la première saison, sur la dynamique des personnages et leur évolution est plutôt intéressante.

En résumé : Un manque d’originalité flagrant tant au niveau du contenu que du contenant.

En vidéo depuis le 02 avril 2014.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
Twitter
Instagram