Critique – Les Enquêtes du Département V : Profanation

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Profanation afficheDanemark : 2014
Titre original : Fasandræberne
Réalisateur : Mikkel Norgaard
Scénario : Nikolaj Arcel, Rasmus Heisterberg d’après Jussi Adler-Olsen
Acteurs : Nikolaj Lie Kaas, Fares Fares, Pilou Asbæk
Distribution : Wild Bunch Distribution
Durée : 1h59
Genre : thriller
Date de sortie : 8 avril 2015

Note : 3,5/5

Le nouveau Millénium débarque. Tiré d’une série de thrillers danois, les Enquêtes du Département V promettent de nous emmener de mystères en mystères pendant de nombreuses années.
Synopsis : En 1994, un double-meurtre défraye la chronique. Malgré les soupçons qui pèsent sur un groupe de pensionnaires d’un internat, la police classe l’affaire, faute de preuve…
Jusqu’à l’intervention, plus de 20 ans après, du Département V : l’inspecteur Carl Mørck, et Assad, son assistant d’origine syrienne, spécialisés dans les crimes non résolus.
Ensemble, ils rouvrent l’affaire qui les amène à enquêter sur un des notables les plus puissants du Danemark.

Profanation
Un froid venu du nord
Véritable phénomène de société dans son pays d’origine, Wild Bunch (distributeur) et Wild Side (éditeur) ont fait le choix de sortir quasi-simultanément les deux premiers volets des Enquêtes du Département V. Afin de pallier à l’engorgement des salles de cinéma, chaque volet sera distribué différemment. Le premier chapitre Miséricorde est disponible depuis le 27 mars sur les différentes plateformes de VoD sous forme de « e-cinéma » à voir chez soi pour la somme de 6,99 €. Et le deuxième volet Profanation bénéficie d’une sortie dans les salles de cinéma le 8 avril. Les différentes enquêtes promettent d’être indépendantes les unes des autres, vous permettant de découvrir Profanation même sans avoir vu Miséricorde*.

Profanation délivre une bonne dose de glauque et de noirceur, comme les Danois savent bien le faire. Même si les personnages sont moins développés que dans Millénium (on regrettera que le héros soit mono-expressif la mâchoire serrée) le thriller et le suspens donnent vraiment envie de connaître le dénouement. Ce qu’il perd en psychologie, Profanation le gagne aisément en tenant en haleine pendant 2h dans les milieux aristocratiques et complotistes du Danemark.La réalisation est classique mais sans fausse note, l’histoire de cette jeune femme prend aux tripes. À ne pas laisser devant tous les yeux évidemment, mais si vous êtes fans d’enquêtes policières particulièrement dérangeantes vous devriez en avoir pour votre argent.
Profanation les enquetes du département v

*EXCLUSIVEMENT SUR VOS SERVICES DE VIDÉO À LA DEMANDE :

CLUB VIDEO SFR, FILMOTV, GOOGLE PLAY, ITUNES, MYTF1VOD, ORANGE, PLUZZ VAD, VIDEOFUTUR, WUAKI.TV

Les +
+ Les canaux de distribution pour sortir les deux films
+ Profanation est haletant et glauque
+ De l’émotion
Les –
– Le personnage principal
– Réalisation classique
Share.

About Author

Leave A Reply