WEI or DIE – Week-end d'intégration et cinéma 2.0

Le bizutage dans WEI or DIETitre original : –
Réalisateurs : Simon Bouisson, Olivier Demangel
Scénario : Simon Bouisson
Avec : Xavier Lacaille, Jade Hénot, Gary Mihaileanu, Camille Pélicier
Production : Résistance Films, Cinétévé et France Télévisions Nouvelles Ecritures
Durée : 45 min (minimum)
Genre : Thriller, Suspens
Date de sortie : 28 octobre 2015

Note : 4/5

WEI or DIE est un long-métrage interactif et audacieux qui impressionne par sa virtuosité technique et son scénario simple mais terriblement efficace. Simon Bouisson tient peut-être la clé du cinéma 2.0 et c’est une perspective plutôt encourageante.

Synopsis : Les WEI, ce sont les Week-End d’Intégration que les grandes écoles pratiquent pour « accueillir » les derniers arrivés. Ces fameux bizutages dont les limites demeurent encore floues. WEI or DEI dépeint les excès de ces week-end, des excès qui va causer la mort d’un étudiant.

WEI or DIE


Une intégration réussie
On ne le réalise peut-être pas mais WEI or DIE signe peut-être le cinéma du futur. A l’heure où l’interactivité est reine, Simon Bouisson a décidé de s’approprier la tendance pour écrire et réaliser un long-métrage interactif. Un pari fou – et un cauchemar technique – qu’il a pourtant réussi haut la main. Filmé comme un documentaire WEI or DEI s’ouvre sur la découverte d’un corps. Pour lever le voile sur les circonstances du drame, la police réquisitionne tous les téléphones des étudiants et créé une timeline des différentes vidéos retrouvées sur les appareils. Le spectateur va alors pourvoir choisir quel angle d’un même événement regarder et se faire, selon les goûts, une idée différente du film.
Ambitieux Simon Bouisson ? Certainement. Mais son audace porte ses fruits, WEI or DEI transcende la simplicité de son postulat pour proposer une oeuvre solide au suspens maîtrisé. L’interactivité permet de prendre des chemins de traverse (et un temps de film) différents mais le résultat est le même (Soyez en paix ô vous réfractaires au progrès). L’idée de placer l’action dans un week-end d’intégration permet en outre de donner une dimension sociale au long-métrage qui rajoute de la qualité à un produit de base déjà prometteur. Les acteurs, des visages familiers pour les plus téléphages d’entre nous, nous offrent une partition sans faute, à tel point qu’il n’est pas rare d’oublier que WEI or DIE est un film et non un documentaire filmé en caméra caché.
Les producteurs Résistance Films, Cinétévé et France Télévisions Nouvelles Ecritures se sont unis pour conférer à WEI or DEI des allures de grand et ça marche ! Le film sort le 28 octobre sur le site de WEI or DIE et y restera pour l’éternité. La magie du dématérialisé…
Interface écran WEI or DIE

Les +
+ Une plongée ultra-réaliste dans les week-end d’intégration
+ Un suspens maîtrisé
+ Un jeu d’acteur impeccable
Les –
– Une technique pouvant décontenancée
– Une position pro-active demandée au spectateur qui peut rebuter


Wei or Die

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
Twitter
Instagram